Gérer son nom de domaine (Infomaniak, OVH, Gandi)

Gérer son nom de domaine

A quoi cela sert-il ?

"La gestion des DNS ? C'est barbare, et du domaine des informaticiens, alors laissons les s'en occuper !"

C'est bien souvent la première réaction quand on commence à regarder un cours comme:

Pourtant, l'enjeu est de taille, au moins sur ces 2 aspects:

  • Protection de sa marque entreprise
  • Liberté de changer de fournisseur

Mais il y aussi une question de coût pour les Associations ou les TPE, voir les familles. Car désormais, on va tenter aussi de convertir (arnaquer) les familles... Ainsi, la nouvelle extension '.name' va-t-elle proposer que vous puissiez avoir votre propre nom, pour votre page web familiale. Enfin individuelle, car il faudra payer pour chaque prénom:

  • pascal.kotte.name
  • pigeon.kotte.name
  • etc...

Ceci dit, Infomaniak va nous le proposer gratuitement cette gestion du nom "pascal.kotte.name", c'est gentil, au premier abord... Mais après, il faudra y associer un "espace web", surdimensionné (et inutile pour faire une simple redirection vers un profil "LinkedIn" par exemple): Et ce sera 10 CHF /mois. On peut faire de même pour 10 fois moins cher, et mieux.

Personnellement, "kotte.net" me revient à 15€/an. Infomaniak propose "trucmuch.net", à 10,55 CHF/an, et "trucmuch.ch" pour 8,25 CHF/an. Et cela permet de mettre une infinité de prénoms pour ce prix-là:

  • pascal.kotte.net
  • alexandre.kotte.net
  • gaétan.kotte.net (oui, désormais, les caractères accentués vont aussi être supportés dans les noms de domaine)
  • ...

Mais aussi ce que j'ai envie:

Tous ces noms, vont me permettre d'associer un point d'entrée vers un nouveau site web, ou une page existante, ou bien encore vers d'autres services Internet, en sus du classique web HTTP (https://fr.wikipedia.org/wiki/Couche_application) comme un central téléphonique SIP par exemple, un serveur FTP, et bien d'autres services encore, existants, ou à venir.

En sus, ce la me permet de garder le contrôle sur tous les "kotte.net" en termes d'emails. Je peux infiniment créer des alias emails (quoique parfois payant au bout de 10 ou 50 selon les hébergeurs DNS), que je peux rediriger vers différentes "mailbox" (webmail comme Gmail, outlook.com ou Yahoo... Ou tout autre email de son choix, y compris un email PRO)

Sans devoir payer pour chaque prénom comme avec l'offre '.name', à bannir donc.

Voici la liste officielle des TLD (Les Top Level Domains, le nom derrière le 'point' comme '.ch')

Addendum
Pour la petite histoire, j'ai pris un abonnement avec "* default redirection", qui me permet d'avoir tous mes emails non définis @kotte.net vers un Gmail "secondaire". Chaque service souscrit par Internet, a été associé à son propre "email", genre "www.LaRedoute.com" sera associé à "LaRedoute.com@Kotte.net". Je dispose ainsi d'une base de plus de 700 alias enregistrés (plus de 10 années d'explorations web), et d'un archive Gmail qui me permet de détecter les "spammeurs", "revendeurs d'emails ou piratés" (car on ne sait jamais, quand je leur pose la question par email, je n'ai jamais de réponse...)

Un bon conseiller numérique indépendant (ex. ICT-a.ch) peut vous aider à prendre en charge cette gestion, et CloudReady peut aussi vous former pour faire cela. Contrairement aux idées reçues, il existe des services "SaaS" très bien conçues pour gérer cela, y compris pour des non informaticiens.

Si tu es un Geek de la gestion des noms de domaines, tu peux rejoindre nos Forums (privés) sur CloudReady/ICT-a

Bonnes pratiques

Il faut séparer la gestion des noms de domaine, de l'hébergement des services et des pages web. Il est bien entendu plus simple, de faire les deux chez le même fournisseur, car cela nous permet d'avoir une seule console pour gérer les redirections des noms de domaines ou d'emails, et l'hébergement des serveurs ou services.

Mais il est fondamental de le faire chez quelqu'un qui supporte:

  1. Une interface d'auto-gestion de son nom de domaine, riche et complète (même si sa gestion est sous-traitée à un tiers)
    • Possibilité de contrôler tous les types d'enregistrements (TXT, Cname, etc...)
    • Possibilité de protéger les DNS, et d'avoir une redondance internationale (Pas tous sur le même subnet IP, au moins en payant...)
    • Possibilité d'éditer les enregistrements du propriétaire, et des autres contacts associés au domaine
    • Possibilité de masquer ces contacts (obfuscation)
    • ...
  2. Une indépendance de la gestion des serveurs DNS (serveurs gestionnaires des noms de votre ou vos domaines), pour déplacer vos services vers et chez qui vous le souhaiterez, quand vous le souhaiterez.

A noter que le contrôle de ses propres DNS permet de s'assurer du bon fonctionnement de l'enregistrement complet de nombreux services SaaS, dont "Google Business", "Google analytics", "Google advertisment", entre autres... Nombreux sont les occasions de devoir ajouter un enregistrement "TXT" (record) dans votre serveur DNS.

Les acteurs ci-dessous ne sont pas exhaustifs, très loin de là, mais en voici 3 reconnus de mes préférences personnelles :

Je rappelle que la France n'est toutefois plus dans une zone "blanche" de la carte RSF (libertés), et la Suisse prépare de nouvelles lois... Peut-être faudra-t-il une offre en Nouvelle-Zélande, ou en Finlande ? Rejoignez CloudReady et/ou ICT-a si vous souhaitez contribuer ou suivre ces questions de Gouvernance de nos informations.

Infomaniak

Attention aux conseils délivrés par des "vendeurs". Ils poussent, même involontairement, à la consommation. C'est la nature de notre humanité "industrielle" et "commerciale":

De nouvelles extensions apparaissent dont certaines, vont être protégées par un prix ('.luxury' 600 F/an, '.rich' à 2500 F/an), ou par des règles de dépôts:

  • un domaine 'trucmuch.ch' peut être librement ouvert par n'importe qui sur notre planète (ou au-delà, suffit d'un accès Internet) pour 9 F /an.
  • un domaine 'trucmuch.swiss' ne pourra être ouvert que par une organisation enregistrée légalement en Suisse et coûtera plus de 100 F /an.

Vous pouvez tester et réserver votre nom de domaine souhaité ici, juste le nom sans le TLD: ex. trucmuch

Vous allez découvrir une telle richesse d'extensions (ou TLD), qu'un menu déroulant va tenter de les "catégoriser" un peu.

Voir aussi:

cf. fichier XLS ci-dessous (en date de novembre 2015), nous avions 376 TLD supportés chez InfoManiak.


Infomaniak est le fournisseur de référence en Suisse romande pour la gestion des noms de domaines. Si vous en trouvez d'autres n'hésitez pas à nous les partager dans les commentaires. J'ai expérimenté VTX, et c'est minable (Mais les choses peuvent changer et évoluer...)

Si votre "nom de domaine" devient une notoriété internationale, il sera nécessaire d'activer des services "avancés" pour la gestion des DNS; avec des réplications et de la sécurité plus poussés.

La gestion d'un nom de domaine étant critique, il est recommandé d'activer la double identification des accès d'administration, comme indiqué dans cette vidéo: (source Infomaniak)

OVH

Propose des hébergements sur 3 espaces juridiques disjoints: France, Canada, USA. Selon la carte RSF, c'est le Canada qu'il faudrait choisir. Seulement les performances et la pérennité de devoir traverser l'atlantique pour des activités en Europe sont très discutables. Un hébergement en Suisse est-il donc plus cher ? (Rejoindre ICT-a/Cloudready pour cette question)

C'est toutefois un acteur majeur, qui a pris une dimension mondiale, avec un gestionnaire DNS "en ligne" (SaaS) digne de ce nom.

https://www.ovh.com/fr/

GANDI

Gandi propose plus de 700 TLD, et de payer plus de 14€ pour votre 'pascal.kotte.name', donc arnaqueur comme les autres, mais avec une offre souvent meilleure marché, et un vrai gestionnaire DNS "SaaS" indépendant.